Uniformes et jupon court (1942) de Billy Wilder

Publié le par Plume231

Pour son premier passage derrière la caméra à Hollywood, Wilder pour éviter de retourner par la seule case "scénariste" décide de ne pas prendre de risque en choisissant un sujet de film très commercial. 

Susan Applegate (Ginger Rogers) venue tenter sa chance à New York ne réussit qu'à cumuler les petits emplois et surtout à les perdre. Lassée par ses échecs, elle décide de retourner dans sa cambrousse natale. Elle a juste sur elle de quoi payer un aller simple en train mais manque de chance le prix du billet a augmenté. Sans se décourager, Susan décide de se travestir en gamine pour pouvoir bénéficier d'un billet demi-tarif. Mais une fois dans le train, les méchants contrôleurs se refusent à croire qu'ils ont en face d'eux une très jeune adolescente. Démasquée, elle s'enfuit et attérit dans le compartiment du major Kirby (Ray Milland), instructeur d'une école militaire, qui lui croit avoir affaire à une véritable gamine... . 

Si le scénario du film ne casserait pas trois pattes à un canard, il faut reconnaître que le charme agit déjà. La mise en scène est soignée au possible, les situations drôles sont nombreuses, le rythme est rondement mené et les personnages sont bien composés. De plus, le cinéaste aborde déjà un des principaux thèmes de prédilection de son oeuvre : la tromperie par le travestissement ce qui lui permet d'être légerement subversif tout au long du film. Il faut ajouter au crédit de la réussite du film l'excellente interprétation de Ginger Rogers qui réussit l'exploit de convaincre qu'elle peut se faire passer pour une gamine. Le film sera un grand succès public et donc la carrière du réalisateur est définitivement lancée. Petite anecdote : Billy Wilder, qui n'avait toujours pas encaissé pour la scène du cafard, se moque de Charles Boyer dans ce film puisque dans la scène de la gare une jeune fille demande à sa mère de lui acheter un magazine où l'acteur a écrit un article intitulé : "Pourquoi je déteste les femmes" (voir article "Billy Wilder" partie "Par la Porte d'or" (1941)).



Publié dans Films des années 40

Commenter cet article

forex option binaire 11/07/2011 00:28

un joli petit film !